accueil  > actualités  > archives

Pendant l’été, de nombreux bénévoles partent en vacances…parallèlement certains centres d’accueil sont fermés…Mais certaines associations tiennent à maintenir leur soutien auprès des plus démunis pendant cette période

AOUT SECOURS ALIMENTAIRE

 L’été est une épreuve, pour eux. Ne les oublions pas !

aout.jpg« A Paris, au mois d’août, quand la plupart des associations ferment leurs portes, des milliers de personnes âgées, de familles avec de jeunes enfants et de personnes seules sont livrées à elles-mêmes pour subsister.
Chaque été, Août Secours Alimentaire aide ces “laissés pour compte” en leur offrant des repas. Au cours du mois d’août, nous devons distribuer environ 600 000 repas !
A ce jour, même si notre volonté demeure intacte, nous n’avons pas les moyens de constituer les stocks de nourriture suffisants… Nous comptons sur vous pour transmettre, grâce à votre don, un fort message d’encouragement et d’espérance à ces personnes déshéritées ».

Pierre Lanne, fondateur d’Août Secours Alimentaire

aout-poster.jpg

 

 

 

La Fondation soutient l’association à travers une campagne de communication offerte sur le réseau Métro et Rer, appelant au bénévolat. En effet, les associations de ce type dévouent tous leurs moyens à leurs actions auprès des bénéficiaires, sans budget dédiés aux campagnes de dons.

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

LES AMIS DE L’ATELIER

Notre plus grand handicap serait d’oublier le leur…

40×60cm-affiche-fondation-des-amis-de-latelier.jpg

Cette association a ouvert une soixantaine d’établissements et de services en 50 ans, pour accueillir des personnes de tous âges,  en situation de handicap mental et psychique. elle leur propose hébergement, travail, accueil de jour … dans une recherche permanente d’adaptation.
Elle s’engage à proposer aux bénéficiaires des réponses personnalisées tout au long de leur parcours de vie et favorise l’épanouissement et l’autonomie des personnes dans le respect de leurs liens familiaux, de leur identité et de leurs projets.

Avec son projet du Foyer Planchette dans le 12ème arrondissement de Paris, elle compte héberger des personnes handicapées vieillissantes, et bien d’autres projets sont en cours (plus d’infos) .

la Fondation soutient leur campagne de dons en offrant des affichages dans le métro et le RER pendant tout l’été.

 

14/08/2014
 

Eléonore Lacroix rejoint le groupe RATP en tant que
Secrétaire Générale de la Fondation groupe RATP.

12589d35-light.jpgEléonore Lacroix, 40 ans, ancienne élève de l’Ecole Nationale d’Administration (Promotion « Willy Brandt », 2009) et de l’Ecole Normale Supérieure de Philosophie de Fontenay Saint Cloud, a débuté sa carrière, en 1998, comme professeur agrégé de philosophie, en lycée, puis conférencière à l’Université de Paris XII – Villetaneuse. En 2009, elle devient Directrice de Cabinet du Préfet de la Charente- Maritime, avant d’être nommée, en 2011, Sous-Préfète chargée de la politique de la ville à la Préfecture de la Région Ile-de-France. En juin 2012, elle devient conseillère « immigration » au cabinet du Ministre de l’Intérieur, avant de devenir, fin 2012, Secrétaire Générale de la Préfecture des Ardennes, en novembre 2012, poste qu’elle occupait jusqu’à présent.
Présidée par Pierre Mongin, Président-Directeur général de la RATP, la Fondation groupe RATP a pour mission de soutenir des projets d’intérêt général, facilitant le lien social et la mobilité sur des territoires où le Groupe est implanté, en Ile-de-France, en France et à l’international. Elle illustre les valeurs de l’entreprise et de ses salariés et témoigne des ambitions sociétales du Groupe, en développant son action dans trois domaines:

l’égalité des chances

- le lien et l’entraide

- l’accès à la culture et à l’éducation

Depuis sa création, la Fondation groupe RATP a soutenu 1 250 projets qui ont bénéficié à plus de 1,3 millions de personnes.

31/07/2014
 

Jeunes talents aux Archives nationales

14_jt_aff_210×297_2.jpg

Pendant trois semaines, plus de 50 musiciens se produisent dans la Cour de Guise des Archives nationales. Lauréats des plus grands concours internationaux et issus des meilleurs conservatoires nationaux, venez découvrir les talents les plus prometteurs de la jeune génération !

Du 6 au 26 juillet

La Fondation soutient ce festival à travers une campagne d’affichage sur les réseaux métro, RER et bus. Ce soutien vient clôturer une année au calendrier chargé de « Journées de découverte musicale » pour les enfants, des présentations de concerts par un musicologue, des répétitions publiques…afin de permettre au plus grand nombre de découvrir la musique classique sous un format ludique et attrayant.

Programme et infos

 

 

photo.JPG“je ne sais pas chanter” avec l’Orchestre de Paris à la salle Pleyel

Le 26 juin dernier s’est terminé le programme “je ne sais pas chanter”, proposé par l’Orchestre de Paris à des élèves du collège Alain Fournier(paris 14e, classé Politique de la Ville).

Soutenue par la Fondation, cette aventure vécue par 50 enfants débutée à l’automne dernier, veut démontrer que des enfants non initiés à la musique peuvent, ensemble réaliser l’impossible : chanter un opéra !

 

Quel opéra ? un opéra spécialement composé pour eux, avec un livret de l’auteur Daniel Picouly, inspiré de ses entretiens avec les enfants, une composition de Vincent Bouchot, sous la baguette de Lionel Sow le chef de choeur, soutenu par le baryton Alain Buet let le Choeur de l’orchestre de Paris.

Un vrai succès pour l’aboutissement de leur travail, devant parents et enseignant, dans une salle prestigieuse. Des vocations vont naître…

 

08/07/2014
 

logo.jpg

 

la Fondation et l’Ecole de la Deuxième Chance de Sarcelles proposent une exposition photographique et artistique du 5 au 12 juin, à la maison de la RATP, appelée L’OEIL DU TRAM.

 

 

Ce projet est né de la volonté de rassembler des jeunes autour d’un objectif commun et de réussir à le mener à bien. C’est toute la raison d’être de l’Ecole de la Deuxième Chance* du Val d’Oise, qui a donc proposé à la Fondation de faire réaliser par ses élèves, avec l’aide d’un photographe professionnel, un reportage sur l’arrivée du tram T5 dans les villes de Sarcelles, Pierrefitte et Saint-Denis.

Yasmine, Kelly, Adilson, Teddy, Isatou, Mamadou, Souleymane… tous ceux qui ont participé à ce projet ont tenu à partager des points de vue singuliers, témoignant des changements de leur quotidien et de leur appropriation.

p1020717.jpgInaugurée par le Président du groupe RATP, Mr Pierre Mongin, en présence des élèves et des formateurs, le 5 juin à 17h, cette exposition a ensuite vocation à circuler sur les territoires du T5.

 

 

32.JPG

 

 

L’oeil du TRAM : un oeil neuf, engagé, poétique, empreint d’humanité !

 

 

 

du 5 au 12 juin

Rue intérieure de la Maison de la RATP

54 quai de la rapée - 75012 Paris


 

 

05/06/2014
 

eval-light.jpgPlus de 120 participants, représentant les fondations d’entreprise les plus actives, ont participé au colloque organisé par Admical sur le thème : DU BON USAGE DE L’EVALUATION

En effet, le mécénat est un catalyseur de programmes ambitieux et innovants dans lesquels les mécènes engagent des budgets parfois importants, rendant nécessaire un suivi rigoureux de l’utilité des actions et de l’utilisation des fonds.

Pouvoir mesurer le plus justement les engagements de chacun est désormais un objectif du mécène et du porteur de projet.

Une table ronde, traitant des bénéfices de l’évaluation, partagés par le mécène et le porteur de projet, a été suivie d’ateliers thématiques :

- l’évaluation partagée : exemple d’un mécénat collectif

- quels messages à faire passer à son conseil d’administration?

- la mesure d’impact social, une évaluation accessible à tous

- sélectionner et piloter un projet , les enjeux de l’évaluation

sf-light.jpgC’est à ce dernier atelier qu’a participé Serge Fruhauf, chargé de projets à la Fondation groupe RATP et membre de la commission Evaluation à Admical.

Il était accompagné de Stéphane André. Spécialiste de l’évaluation de la performance non financière des entreprises, Stéphane André est à l’origine de la méthode EPISSURE, utilisée par la fondation depuis 2010 pour évaluer les projets qu’elle soutient. cette méthode permet une évaluation des apports qualitatifs d’un projet, grâce à des indicateurs de synthèse hiérarchiques et élaborés selon un processus de concertation cadrée. Ce processus, dont le contour est défini par la fondation, intègre l’ensemble des parties prenantes de l’évaluation.

voir le film sur la méthode EPISSURE

07/04/2014